Mots dits vers

juin 6, 2009

D DAY

Filed under: Poésie — Jean-Pierre Paulhac @ 9:22

Dday

Sur un vers de Verlaine ils sont venus mourir
Sur une plage veuve encombrée de terreur
Ils ont posé leurs pas au hasard fou des tirs
Ivres de vertige de l’espoir à la peur

Qu’ils furent blacks ou blonds leurs cœurs errent livides
Cow-boys ou Apaches les héros dieux ou diables
Du désert d’Alamo et des sierras torrides
Achèvent leur western inconnus sur le sable

Tombe_Debarquement

Sur la rouille noircie de la fuite du temps
Flotte la hantise de tous ceux qui périrent
Fourmis anonymes d’un combat de titans

Ici le silence blanc de l’armée des croix
La mémoire noire du jamais plus le pire
Et puis ce fol espoir d’un futur sans effroi

Omaha-beach-cemetery

Publicités

Un commentaire »

  1. Jour J

    Quand l’alarme a sonné
    Ils ont sursauté…

    Par la fente étroite du blockhaus
    Glacés les yeux mi-clos

    À l’aube du petit matin
    Ils ont su

    Que dans le lointain
    D’une mer brumeuse et hostile

    S’était levée
    L’armada fantomatique

    elba le 13 août 2004

    Commentaire par elba2 — août 16, 2009 @ 10:15 | Réponse


RSS feed for comments on this post. TrackBack URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :